Personnes associés-es

Bref historique de la venue des personnes associées
chez les Sœurs de l’Enfant-Jésus de Chauffailles

 

Déjà au chapitre général de 1986, la question des « laïques désireux de vivre de notre spiritualité » fut abordée et confiée comme mandat au conseil général de 1986 à 1992. Au cours de ces six années, ce projet a provoqué dans la Congrégation des réflexions, des recherches et a suscité des initiatives intéressantes.

 

Le chapitre général de 1992 a évalué les réalisations effectuées et a décidé de poursuivre l’étude de ce projet au niveau de chacune des provinces puisque les déléguées se sentaient interpellées par ces laïques désireux de vivre leur engagement baptismal en partageant la spiritualité et le charisme d’une congrégation, perçus comme dons faits à l’Église à travers un Institut religieux.

 

De 1992 à 1995, au Québec, un comité responsable a continué ses recherches et mis en place certains documents propres à l’étude plus approfondie de ce projet. Enfin, en 1995, ce projet a pris naissance dans notre Congrégation. Des rencontres d’information ont été organisées avec des laïques. Dès l’automne 1995, 10 personnes de Rivière-du-Loup, et 7 de Saint-Marc-des-Carrières, ont décidé de commencer leur cheminement en vue de devenir associées à notre Congrégation.

 

Et c’est le 13 septembre 1998, lors d’un rassemblement général avec les religieuses et au cours de l’eucharistie, que seize personnes ont fait leur premier engagement comme associées à notre Congrégation. Depuis ce temps, à chaque année, d’autres laïques se joignent à ce groupe. Présentement, nous comptons 65 personnes associées et 12 personnes en formation. De plus, un Comité formé de religieuses et de laïques associé(e)s se réunit régulièrement pour préciser les orientations et assurer la bonne marche de ce dossier.

Le temps de la formation a une durée de 3 ans généralement. Ces rencontres ont pour buts d'approfondir la vie baptismale, de connaître la Congrégation et sa fondatrice, et de faire l’étude du charisme et de la spiritualité qui inspirent les Sœurs de l’Enfant-Jésus. Chacune des rencontres comporte un temps d’enseignement, de réflexion, de partage et de prière. Une fois la formation terminée, la personne fait une demande écrite à la supérieure provinciale, lui manifestant son désir de devenir associée à la Congrégation. Cette dernière lui confirme par écrit l’acceptation de cette demande.

 

Lors du rassemblement annuel qui a lieu en septembre, à la fête de l’Exaltation de la Sainte-Croix, les personnes associées renouvellent leur engagement et les personnes qui ont terminé leur formation font leur premier engagement en présence des religieuses. C’est une belle occasion pour tous de se connaître, de créer des liens, ce qui permet de développer un sentiment d’appartenance et de susciter la vie.

 

Par la suite des rencontres mensuelles sont prévues, environ 8 ou 9 au cours de l’année. Des religieuses et des personnes associées assurent l’animation de ces différents groupes. Divers thèmes sont abordés laissant une large place à la Parole de Dieu et à la prière.

 

Tout au cours de ces rencontres, les personnes associées sont invitées à approfondir leur engagement apostolique. Nous les retrouvons très engagées dans leurs milieux respectifs soit en pastorale paroissiale, au service de la liturgie; soit dans différents organismes venant en aide aux personnes démunies; ou encore par des visites aux malades et aux personnes âgées; et en bénévolat de toutes sortes.

 

À la suite de notre fondatrice Reine Antier qui un jour a été illuminée devant la crèche et le mystère de l’Incarnation, c’est ainsi que nous, Sœurs de l’Enfant-Jésus et laïques associé(e)s, avons nous-mêmes été saisi(e)s de l’intérieur par ce même mystère et avons choisi de nous engager afin de rendre visible ce grand mystère d’amour.

 

Donc, nous pouvons dire qu’après un siècle et demi, le charisme hérité de notre fondatrice est encore bien vivant et prometteur pour l’avenir.

 

Oui, Dieu nous a visités et nous visite encore aujourd’hui… « Avec la fête de Noël, Dieu demande de s’incarner en nos vies pour que naisse de nos mains et de nos espoirs une société plus juste, plus solidaire – une société pétrie de la bonté et de la tendresse mêmes de Dieu –, et pour que vive dans les cœurs la grande espérance des croyants et descroyantes. » (Extrait de Voici Noël, Cardinal Martini)

« DE BETHLÉEM L’AMOUR SE RÉPAND PARTOUT DANS LE MONDE » 

TÉMOIGNAGES donnés par des personnes qui ont suivi le temps de formation

 

 "La prière fut une découverte pour moi."

 

"J’ai appris à faire silence et à m’intérioriser."

 

"À la crèche j’ai compris votre appellation de Sœurs de l’Enfant-Jésus, votre identité."

 

"La crèche de Noël m’a beaucoup parlé, la fête de Noël a été différente."

 

"Appartenir à un groupe est un privilège."

 

"J’ai bien aimé les temps de prière, les silences, les chants, les feuillets d’animation. Tout cela ravivait les flammes."

 

"J’ai mieux compris mon baptême. Je suis un enfant de Dieu aimé inconditionnellement."

 

"J’ai découvert Marie et l’Esprit saint dans ma vie."

 

"J’ai apprécié les partages."

 

"Reine Antier est vraiment un témoin pour moi."

MANIFESTER LE MYSTÈRE D’UN DIEU QUI SE FAIT ENFANT EN MARIE

 

Comment est-il possible de réaliser cette mission dans ton quotidien ?

 

En laissant Jésus s’incarner en nous, en étant fidèle à la Parole de Dieu, à la prière quotidienne, par l’ouverture à l’autre…À travers notre vie quotidienne c’est : un café partagé, une personne rencontrée, un geste posé, une oreille prêtée, un mot prononcé, un encouragement donné, un deuil partagé, un pardon accordé…

Une personne associée à la Congrégation des Sœurs de l’Enfant-Jésus, qu’est-ce que c’est ?

 

C’est avant tout une personne qui prend au sérieux l’engagement de son baptême et qui est désireuse d’approfondir et de vivre sa foi en marchant avec d’autres à la suite du Christ selon le charisme et la spiritualité des Sœurs de l’Enfant-Jésus.

 

« L’Esprit qui appelle une personne à devenir associée, la convie à aller plus loin non seulement dans l’accomplissement de son être chrétien mais aussi dans son être humain. Ainsi, elle devient une meilleure personne dans l’Église et la société. » 

(Revue En son nom, nov.-déc. 2009, Laurent Boisvert, o.f.m.)

 

 

Pour obtenir d’autres renseignements, tu peux communiquer avec :

 

 Secteur de Rivière-du-Loup et ses environs : 

 

Irène Lizotte, REJ
Tél. : 418-862-7437
Courriel : irenelizotte@yahoo.fr

 

 Suzanne Bernier, laïque associée
Tél. : 418-867-8271
Courriel : ber.cantate@hotmail.com

 

 

 Secteur de Lévis et de Québec :

 

Georgette Sirois, REJ 
Tél. : 418-683-7765
Courriel : georgette.sirois@yahoo.com

Cliquez sur l'icône pour visualiser le feuillet publicitaire.