L'Hôpital Notre-Dame-de-Fatima

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Sainte-Anne-de-la-Pocatière, ville située entre Rivière-du-Loup et Montmagny, espère depuis longtemps voir se réaliser le projet de posséder un hôpital.  À la suite de longs pourparlers, après entente avec la municipalité, les Soeurs de l'Enfant-Jésus de Chauffailles assument la responsabilité d'ouvrir une maternité de 20 lits.  La Communauté entreprend la construction d'un hôpital temporaire, à ses frais, sur l'avenue Mailloux.

 

Le 25 février 1955, arrivent les fondatrices:

  • Mère Virgile, comme supérieure

  • Soeur Marie-Pauline, Soeur Marie-Agathe, Soeur Blanche-Marie comme infirmières

  • Soeur St-Philippe-de-Néri, comme cuisinière

  • Soeur St-Louis-de-Gonzague et Soeur Aimée-de-Jésus comme préposées à la buanderie.

 

Soeur Marie-du-Christ-Roi s'ajoutera à ce personnel dès qu'elle aura terminé son cours de technicienne en laboratoire. Cet hôpital, sous le patronage de Notre-Dame-de-Fatima, ouvrira ses portes en la fête de Saint-Joseph.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 3 août 1955, Mère Marie-Bernadette (Cécile Malenfant) prend la relève comme supérieure du centre hospitalier. Étant donné l'augmentation du nombre de malades, la construction d'un hôpital plus vaste devient nécessaire. Dès février 1956, Mère Rose de Lima et Mère Marie-Bernadette entreprennent des démarches en vue de la réalisation de ce projet.  Au cours de 1960, un terrain est acheté et en mai de la même année, les fondations sont creusées. Le 19 mars 1962, le transfert des malades est effectué.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 20 octobre 1962, Mgr Jean-Marie Fortier procède à la bénédiction du nouvel immeuble de trois étages en présence du Dr Alphonse Couturier, Ministre de la santé, de Mère Rose-de-Lima, supérieure provinciale, des médecins de la région et des Soeurs qui travaillent dans ce milieu.  Ces dernières ont leurs appartements au deuxième étage dans l'aile du côté sud.

 

Depuis ce temps, l'Hôpital Notre-Dame-de-Fatima répond aux demandes d'hospitalisation dans plusieurs services : urgences, médecine, chirurgie, pédiatrie, obstétrique et unité coronarienne.  Une équipe médicale d'omnipraticiens, de chirurgiens, d'anesthésistes, de consultants, de radiologistes, et de dentistes compose les membres actifs, associés et visiteurs du Conseil des médecins.

 

Vu le nombre grandissant de malades, la Communauté fait construire un pavillon annexé à l'hôpital.  La construction débute en mai 1968 et sera habité du 7 décembre de la même année jusqu'en 1990. Avec l'instauration du régime de l'Assurance-Maladie, la clinique externe étant trop petite, en l'année 1968, les autorités del'hôpital font des démarches pour l'agrandir.  Elle ouvre ses portes le 14 avril 1980 et depuis, porte le nom de Clinique Cécile-Malenfant, en reconnaissance de ses nombreuses années de services comme directrice générale de ce centre hospitalier.

 

En 1995, S. Thérèse Lavoie et S. Monique Albert quittent l'hôpital.  C'est à ce moment que prend fin la présence des Soeurs de l'Enfant-Jésus de Chauffailles dans ce milieu hospitalier.

 

Alors, une page se tourne dans l'histoire de la Communauté.  Nous sommes heureuses de constater que notre oeuvre se poursuit et ce, pour le plus grand bien de la population de cette région.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Centre hospitalier aujourd'hui

 

                   Premier hôpital                                                         1960

 

     Soeur Virgile                                 Quelques membres du personnel

                                                                             de l'hôpital

Soeur Cécile Malenfant, r.e.j.